Assurer la santé-sécurité

Depuis le début de la crise liée à la COVID-19, nous avons mis en place plusieurs mesures et directives strictes en ce qui concerne par exemple l’hygiène, la distanciation physique, ou la réorganisation du travail afin de limiter les risques de propagation du virus à l’intérieur du site minier. Ces mesures tiennent compte des consignes et directives du gouvernement du Québec et des autorités de la santé publique.

Nous sommes convaincus que tout est en place pour limiter la propagation du virus, mais nous continuerons de surveiller de près la situation et son évolution et d’adapter nos mesures et directives, s’il y a lieu.

Photo George Burns Eldorado

Consultez la lettre de George Burns, Président, Directeur Général d'Eldorado Gold, envoyée le 19 mars.

Directives et mesures préventives

Eldorado Gold Québec a mis en place des mesures strictes pour mener ses activités minières dans le respect des travailleurs, de leur santé et de leur sécurité, de même que celles de leurs proches et de la population.
Mesures préventives - Eldorado Gold Québec
Exemple de distanciation physique chez Eldorado - Eldorado Gold Québec

Les mesures d’hygiène, de nettoyage et de désinfection, de distanciation physique, le dépistage de symptômes et d’historique de voyage auprès des employés qui ont pour but d’assurer un environnement de travail sécuritaire, répondent aux exigences des autorités gouvernementales.

Parmi les mesures notons plus particulièrement :

  • Intervention avant le point d’entrée du site minier afin de ne donner accès qu’aux personnes ne présentant pas de risques de propagation de la COVID-19 ou qui ne font pas partie de groupes de personnes à risque.
  • Nettoyage et désinfection des aires communes, postes de travail, véhicules, équipements miniers, machinerie, etc.;
  • Distanciation physique imposée dans les transports du personnel ;
  • Distanciation physique obligatoire dans les aires communes ou les espaces de travail;
  • Organisation du travail revue pour respecter les consignes de distanciation physique;
  • Sensibilisation pour renseigner tous les employés sur les mesures préventives et les meilleures pratiques d’hygiène;
  • Interdiction de tous les voyages d’affaires;
  • Protocoles stricts d’isolement pour les employés qui reviennent d’un voyage à l’étranger ou qui présentent des symptômes ;
  • Suspension de toutes les visites non essentielles de visiteurs et de fournisseurs sur le site;
  • Mise en place du télétravail pour tous les employés dont le travail peut être effectué à distance (à domicile) jusqu’à nouvel ordre.

De plus, un comité de gestion se réunit quotidiennement et surveille la situation de très près afin d’adapter, lorsque requis, nos mesures mises en place en fonction de l’évolution de la pandémie ainsi qu’aux exigences des autorités gouvernementales et de la santé publique.

Questions fréquemment posées

Questions fréquentes

Eldorado Gold Québec a mis en place des mesures strictes pour mener ses activités minières dans le respect des travailleurs, de leur santé et de leur sécurité, de même que celles de leurs proches et de la population des communautés locales.

Ces mesures d’hygiène, de nettoyage et de désinfection, de distanciation physique, le dépistage de symptômes et d’historique de voyage auprès des employés qui ont pour but d’assurer un environnement de travail sécuritaire, répondent aux exigences des autorités gouvernementales.

Un comité de gestion se réunit quotidiennement et surveille la situation de très près afin d’adapter, lorsque requis, nos mesures mises en place en fonction de l’évolution de la pandémie.

Pour Eldorado Gold Québec, il est plus important que jamais de soutenir les organismes par le biais de diverses initiatives dans le contexte actuel. Eldorado Gold Québec a annoncé le 20 avril dernier l’octroi de dons spéciaux totalisant 100 000 $ à des organismes de Val-d’Or et des environs afin de les aider à amoindrir les impacts de la crise de la COVID-19 et ainsi mener à bien leurs activités.

Notons également le don d’une portion de nos surplus d’inventaires d’équipements de protection individuelle (ÉPI) au réseau de la santé (CISSS-AT) et le prêt d’un abri extérieur temporaire à la Maison la Piaule de Val-d’Or qui permettra aux usagers de se laver les mains à l’abri du vent avant d’entrer dans la Maison.

Nous effectuons le dépistage de symptômes et la prise de température des travailleurs avant même leur entrée sur le site afin de ne donner accès qu’aux personnes ne présentant pas de risques de propagation de la COVID-19 ou qui ne font pas partie de groupes de personnes à risque.

Malgré cela, un plan d’isolement des personnes atteintes et de surveillance des symptômes des travailleurs mis en contact avec la personne infectée a été adopté et sera mis en place au besoin. Si un cas de COVID-19 était déclaré sur les lieux de travail, nous mettrions en œuvre ce plan d’action COVID-19, collaborerions avec les autorités de santé publique et procéderions à la désinfection des installations. De plus, un plan d'hygiène et de prévention de nos opérations a été mis en place par l'équipe opération et santé-sécurité.

Nous nous sommes assuré d’avoir assez d’employés pour laver ou désinfecter toutes les aires de travail, espaces communs et objets à contacts fréquents (interrupteurs, poignées de porte, etc.), et ce, plusieurs fois par jour.

Nous avons aussi augmenté de la fréquence de nettoyage des sécheries, des douches et salles de bain. De plus, la nuit lorsque les gens sont absents, nous utilisons également un système de désinfection des espaces de travail qui projette dans les airs une brume contenant un virucide. De plus, un plan d'hygiène et de prévention de nos opérations a été mis en place par l'équipe opération et santé-sécurité.

Plusieurs mesures sont en place pour respecter en toute circonstance la distanciation physique sur les lieux de travail : espacement des débuts de quarts, l’étalement des heures de pause et de repas pour réduire l’achalandage dans les salles à manger, refuges et salle de repos, condamnation de pommeaux de douches pour s’assurer d’une distance de deux mètres entre chaque personne, réduction du nombre de travailleurs dans les camions et autobus pour aller sous terre et suspension des rencontres et formations en personne non essentielles.